La première année commune aux études de santé (PACES) n’existe plus depuis les dernières réformes des études de santé. De nombreux étudiants jugés excellents ont été victime d’une réorientation “forcée” vers des filières non désirées en raison des places limitées (numerus clausus) imposées par l’ancien parcours PACES. Un sondage a montré que de nombreux étudiants ayant décroché avec brio leurs baccalauréats ont abandonné l’université depuis leurs échecs en PACES.

Pour éviter ce « gâchis » comme le disaient de nombreux universitaires, trois principales voies ou passerelles d’accès aux études de santé ont été créées depuis septembre 2020 afin de mieux intégrer les étudiants selon leurs profils au sien des universités. Il s’agit du (1) Parcours d’Accès Spécifique à la Santé (PASS) avec une mineure d’une autre discipline et la Licence Accès Santé (L.AS) avec une mineure santé et les formations paramédicales. Notons qu’il existe également d’autres voies, dites secondaires, qui permettent d’intégrer les filières de santé comme la reconnaissance des diplômes étrangers et la réintégration des titulaires des diplômes de Master 2 ou de doctorat de 3e cycle en sciences biomédicales.

Le PASS, c’est quoi ?

Le PASS est une formation universitaire Bac+1 qui dure une année. Elle est proposée uniquement par les universités comportant une Faculté ou une UFR de Santé. Elle est organisée en deux semestres. Les modules sont divisés en deux catégories : une majeure santé et une mineure hors santé (par exemple : droit, sciences sociales, lettre, etc.).
Ce parcours permet d’obtenir d’au moins 60 ECTS (crédits) dont :

  • 30 crédits relevant du domaine de la santé, parmi lesquels 10 crédits doivent être acquis pour présenter sa candidature aux épreuves de sélection.
  • 10 crédits dans des unités d’enseignement disciplinaires au choix de l’étudiant
  • Un module d’anglais
  • Un module de préparation au second groupe d’épreuves épreuves de sélection
  • Un module de découverte des métiers de santé

Après l’obtention d’au moins 60 crédits, l’étudiant accède en 2e année de la filière Santé de son choix : médecine, pharmacie, odontologie ou maïeutique. Bien évidemment, ce choix dépend du classement et de la présentation orale. Lorsque l’étudiant ne serait pas admis dans ces formations de santé, il poursuit ses études dans un diplôme national de licence en rapport avec la mineure hors santé déjà choisie. Il pourra également poursuivre en deuxième année de LAS pour tenter une seconde fois sa chance d’accéder aux formations de Santé.

Lorsque les 60 crédits ne sont pas atteints, l’étudiant ne peut pas redoubler son année de PASS. Toutefois il est réorienté vers un autre parcours de formation conduisant à un diplôme national de licence.